Hear the wind sing

Hear the wind sing

Bof bof bof… Inutile de vous précipiter sur la traduction anglaise de ce tout premier roman de Murakami. C’est très court, et le style n’est pas là. Sans doute qu’il a beaucoup perdu à la traduction, en tout cas, c’est l’impression que cela donne.