Changement de gamme : Canon EOS 40D

EOS 40D - photo de presse Copyright CANONIl y a un an et quelques jours je m'offrais mon premier reflex numérique, un EOS 350D. Depuis, j'ai fait mes premières armes en photographie, et même si je garde 90% de mes photos pour des cercles privés (soirées entre amis, ...) j'ai monté une galerie photo publique sur la quelle vous pouvez poster des commentaires.
Le Canon EOS 350D est un très bon boîtier pour débuter. Il allie légèreté, bas prix, qualité, et compatibilité avec une large gamme d'accessoires et optiques. Néanmoins, pour les conditions difficiles comme les spectacles ou les soirées sans flash on atteint vite la limite de sensibilité acceptable du capteur, et les photos souffrent rapidement du bruit numérique. De même, en très basse lumière, les collimateurs de l'autofocus sont un peu faibles, et peu optimisés pour les focales à très grande ouverture comme mon Sigma 30mm f/1.4.
Bref, du passé faisons table rase. J'ai revendu ce très bon petit boîtier avec quelques accessoires, et je me suis offert un EOS 40D à la place. Le 40D apporte une foule de nouveautés par rapport au vénérable 30D (et à son petit frère le 350D). Je ne reviens pas dessus, des tonnes de sites l'ont déjà fait, comme le très complet dpreview.com ou encore the-digital-picture.com. Je veux juste insister sur quelques aspects qui m'ont frappés. Tout d'abord, le boîtier est sensiblement plus gros que celui du 350D. On constate rapidement que la prise en main est très confortable, même en étant habitué au 350D. C'est d'autant plus important qu'il me faut une bonne prise en main pour maîtriser le 24-70 f/2.8L. Deuxième chose importante : le viseur. À ma grande surprise, ce dernier est très agréable. Il est plus grand et plus lumineux que sur le 350D (c'était un de ses points faibles), et il me tarde d'essayer un de ces verres de viseur interchangeable optimisé pour les grandes ouvertures. Du côté des tripes, le nouveau capteur jumelé au processeur DIGIC III et à un traitement sur 14 bits permet d'obtenir un niveau de bruit nettement plus faible que sur le 30D, ou même que le 400D, ainsi qu'une gamme dynamique plus étendue. C'est exactement ce qu'il me faut pour mes photos de soirée ou de spectacle, et j'ai hate de lui faire subir l'épreuve du feu !

note : photographie d'illustration copyright Canon

À lire aussi :

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *