Slife : le time tracking pour tous

slife-icone (c) slifelabsLe "time tracking" informatique est une notion importante pour de nombreuses personnes. Que vous soyez graphiste en agence de com' ou que vous soyez développeur freelance, surveiller et comptabiliser la manière dont vous utilisez votre temps de travail est souvent la clé de voute de votre facturation ou de celle de votre employeur. Il n'est jamais aisé de savoir combien de temps on a passé réellement sur tel ou tel projet, dans telle ou telle application, ou quels documents nous ont demandés le plus long travail.
Bien sûr, il existe des d'applications dédiées à ce genre de comptabilité. En voici une, gratuite et fonctionnant aussi bien sur Mac OS X que sur Windows : Slife 2.0.

Slife 2.0 est une application pleine de promesses, et d'une apparente simplicité. En réalité, elle est plus complexe à prendre en main que son interface pourrait le faire penser. Par ailleurs, il faut le souligner dès maintenant, il lui manque des fonctions importantes, voire essentielles, pour s'adapter à nos manières de travailler.

fenetre de slife : suivi des applications

Slife vous permet de suivre l'utilisation de presque toutes vos applications, de vos documents, et votre utilisation d'internet. Par défaut, l'historique est conservé un an, et la mise à jour se fait toutes les cinq secondes. Slife permet en plus de suivre l'utilisation de votre machine sous la forme d'activités, définies par vous. Chaque activité que vous créez peut regrouper des applications, des documents, et des URL. Je peux, par exemple, définir une activité "Mail", pour la quelle je ne vais suivre que l'utilisation de l'application Mail. Je peux aussi créer une activité "Lecture des news", pour la quelle je vais suivre l'utilisation de mon agrégateur RSS, de mon lecteur de newsgroups, et de l'URL http://news.google.fr/.

C'est dès maintenant que les premières limitations de Slife se font sentir. Il est impossible de tracker l'utilisation d'une même application dans deux activités différentes. Par exemple, vous développez du code PHP dans BBEdit. Vous souhaitez savoir combien de temps au total vous passer à coder, et combien de temps en particulier vous passez sur un projet donné de développement. Il faudra malheureusement choisir l'un ou l'autre, car activer le suivi de BBEdit dans la seconde activité, le désactivera dans la première.

De même, il est possible de suivre votre temps de travail sur un document d'après son nom, mais pas d'après le nom du dossier parent. Donc malheureusement, si les documents de deux projets portent le même nom (flyer.psd, index.php, ...) il sera impossible de les distinguer. Il est par contre possible de suivre l'utilisation des documents en précisant seulement une partie du nom. Si vous avez l'habitude de nommer vos documents avec un identifiant de projet (flyer_8652.psd, template_8652.ai, bat_8652.pdf...), il est alors très simple de créer une activité qui va tracker votre travail sur ces documents. Il suffit de définir une activité pour ce projet numéro 8652, et d'y associer un document "8652". Slife va suivre tous les documents que vous éditez et dont le nom contient "8652", quelque soit l'application utilisée.

Le tracking des documents d'un même dossier dans le cadre d'une activité est une fonction à l'étude chez Slifelabs, car de nombreux utilisateurs la réclament. Néanmoins, aucune date de disponibilité n'est annoncée, et toutes les ressources de Slifelabs ont été dédiées au portage vers Windows de la version 2 du logiciel.

En terme d'ergonomie, Slife est capable du meilleur comme du pire, malheureusement. Le meilleur, c'est le menu qui permet à tout moment, et dans toutes les applications d'ajouter le document ou l'application de premier plan à une des activités existantes. Il est possible aussi d'entrer dans un mode "privé", qui interrompt le tracking. Le pire, ce sont les différentes fenêtres de l'application, qui ne supportent pas le glisser-déposer, qui manquent de menus contextuels, voire même de cohérence.
Par ailleurs, notez bien que la fenêtre d'édition des activités est une fenêtre trompeuse. La liste des documents et URL est une liste globale. Si vous supprimez ou modifiez un document de cette liste, il sera supprimé ou modifié dans toutes les activités.

Slife propose en plus un mode connecté, Slife Teams, pour suivre le travail de plusieurs collaborateurs via une interface web. Cette option n'est actuellement accessible qu'après inscription auprès de Slifelabs. Si je suis retenu pour tester Slife Team, je ferais un second article.

Pour conclure, Slife est une application pleine de potentiel, mais encore très immature. Elle mérite qu'on lui porte de l'intérêt et qu'on fasse des retours enthousiastes à ses développeurs, mais son déploiement dans un contexte où les workflows sont bien rodés ne sera pas toujours possible. J'espère que les principales limitations seront abolies par les versions suivantes. Néanmoins, si vous n'êtes pas intéressés par le tracking d'activités complexes, Slife vous suffira largement.

Pour :

  • gratuite
  • (très) faible consommation de resources
  • prise en main rapide
  • développeurs à l'écoute, via les forum de slifelabs

Contre :

  • pas de tracking pour les dossiers
  • pas de tracking pour certaines applications (UT2004 par exemple)
  • interface vraiment perfectible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.