Le Japon : un pays différent

C'est une tarte à la crème, oui, le Japon est un pays différent de la France, différent même de tout ce que l'occident peut proposer. Il faudrait des livres entiers pour être exhaustif, mais ce n'est pas mon but ici. Voici juste une pincée anecdotique de petits détails qui m'ont marqués.
L'équivalent nippon de notre TGV s'appelle le Shinkansen, il est surtout connu en occident pour son profil très aérodynamique, et sa couleur souvent blanche. Ce que l'on sait moins à son sujet, c'est qu'à l'intérieur toutes les rangées de sièges peuvent être retournées à l'aide d'une pédale, pour faire face ou tourner le dos au sens de la marche. Ainsi, par défaut, tout le monde est assis dans le "bon" sens, car aux terminus, les personnels d'entretien font pivoter toutes les rangées. Cela n'explique par contre pas, pourquoi, de manière imprévisible, le train a des sortes de hoquets qui bousculent le voyageur vers l'avant, comme un léger coup de frein, parfois de très nombreuses fois pendant le trajet.
Le japon est un pays vertical. Comme on y manque de place, on empile tout ce qui peut l'être. Dans des villes comme Osaka ou Tokyo, il est presque systématique que le moindre escalier ou ascenseur mène à cinq ou six établissements différents : restaurant, pub, karaoké, salon de massage, magasin… Pas étonnant alors que les enseignes lumineuses couvrent des facades entières, chaque étage a la sienne.
Les ascenseurs, à Tokyo surtout, sont assassins. Comprenez par là que peu sont équipés de détecteurs de présence entre les portes. Je me suis fait littéralement coupé en deux, avec une violence rare, par quelques ascenseurs japonais, faute d'avoir sauté assez vite dans, ou hors de, l'habitacle de l'appareil. Ça fait vraiment mal.
Les japonais n'aiment pas trop qu'on sache quel livre ils sont en train de lire. Ainsi, quand vous achetez un livre au Japon, on vous donne avec un "book cover". Une feuille de papier découpée et pliée pour recouvrir votre nouvelle acquisition. Ces couvertures reprennent souvent le nom du magasin, mais certaines sont plus élégantes, plus raffinées que d'autres. Il arrive donc que l'on choisisse telle ou telle librairie car elle distribue de plus belles couvertures que les concurrentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.