Relia Fanless Industrial PC : fanless oui, industriel pas trop.

Depuis un moment, pour des raisons de silence et surtout d'encombrement, je voulais remplacer mon routeur (une tour ATX avec ventilation relativement silencieuse) par un boitier compact sans ventilateur. Les conditions à remplir étaient les suivantes :

  • ventilation passive,
  • puissance CPU d'actualité, et 64bits
  • 2 ports ethernet, grand minimum,
  • WIFI,
  • port série,
  • 2 emplacements pour disque dur, grand minimum,
  • ne pas coûter un bras.

En cherchant des petits PC fanless "industriels" je suis tombé sur Aleutia, qui propose le modèle Relia. Celui-ci rempli approximativement le cahier des charges. Surtout, les gens chez Aleutia ont bien assuré l'avant-vente, répondant à mes nombreuses questions avec rapidité et précision. Pour la somme pas vraiment négligeable de 848,32 euros j'ai :

  • un mini PC sans ventilateur,
  • Core i3 2.8 GHz,
  • 8 Go de RAM,
  • carte Wifi/Bluetooth avec deux antennes de 30cm,
  • (seulement) 2 ports ethernet,
  • SSD de 64 Go mini-PCIe,
  • 2 emplacements pour disques durs de 2,5".

Aleutia Reliacrédit photo : Aleutia

Comme l'engin n'a que 2 ports ethernet, il m'a fallu ajouter un mini switch ethernet silencieux (Netgear GS105E) pour 25 euros de plus. J'ai aussi monté dans le boitier 2 disques HGST Travelstar 7K1000 en SATA III, 1To chaque.
Montant total : 1032 euros et 19 cents.

Sur le plan physique, je suis satisfait de mon achat. L'alimentation externe est petite et discrète et le PC est compact, très robuste, d'un beau noir mat. Il est incontestablement d'aspect industriel, à tel point que je ne laisserai pas des gamins jouer avec : en le manipulant on peut se faire mal sur les angles des radiateurs latéraux. Il est livré dans la boite d'origine du fabricant Streacom.

Sur le plan du silence par contre, on repassera. La machine émet une sorte de couinement aigu, d'intensité variable et inversement proportionnelle à la charge CPU. Ce bruit d'origine électronique est désagréable, car il porte loin et que j'y suis sensible. Moralité, pas besoin de ventilateur pour polluer l'ambiance. Par dessus, j'ai rajouté les deux disques qui font, même inactifs, un léger bruit de ventilateur.

À l'intérieur ça se corse. La carte mère est un simple modèle de bureau, la Intel DQ77KB. Et ça, ce n'est pas une bonne nouvelle (même si je le savais avant d'acheter). Pour faire simple, et court, je découvre les joies des "interrupt storms", des chipsets qui font tout sauf le café, et qui donc ne font pas forcément bien le travail. Je me retrouve aussi face à un BIOS pas très robuste et manquant de souplesse.
Il n'y a que sur une carte mère grand public que le système d'exploitation peut perdre les pédales quand on branche un écran. Là où une carte de serveur aurait une électronique bien mieux cloisonnée, et un simple port VGA bien robuste, on a ici sans doute trop de gadgets sur la même ligne d'IRQ. Au hasard : l'IRQ 16 c'est 6 ports USB3 et USB2, un port Displayport et un port HDMI.
Alors bien sûr, il y a vraisemblablement un bug du côté de FreeBSD, mais avec une carte mère Tyan ou Supermicro, je n'aurais eu aucun problème. Résultat, le port HDMI est totalement inutilisable, sauf en cas d'urgence. C'est une machine headless, donc j'en fais le deuil, mais c'est pénible.
Autre souci, et non des moindres : la carte Wifi vendue avec le Relia est une Intel Centrino Advanced-N 6230. Elle fonctionne, mais elle ne permet pas la création d'un point d'accès (mode hostap). C'est uniquement dans ce but que j'ai besoin d'une carte Wifi. Je dois donc trouver une alternative compatible hostap, qui rentre dans un slot half-mini PCIe. Je cherche encore...
Et pour finir, les câbles SATA fournis par Aleutia ont des prises droites, qui s'avèrent problématiques pour brancher les disques sur les ports SATA III. Heureusement, j'avais des câbles coudés en réserve.

Comme évoqué plus haut, Aleutia a bien assuré la phase d'avant-vente. Par contre, l'après-vente est très décevante. J'ai contacté une fois le support technique : pas de réponse. J'ai donné des info à l'ingénieur avant vente au sujet de la compatibilité de la carte Wifi avec le mode hostap : pas de réponse. En gros, j'ai le sentiment qu'une fois qu'on a payé, on n'est plus trop intéressant pour eux.

Un peu de positif tout de même : j'ai pu installer assez facilement FreeBSD 9.1 sur le SSD, intégralement sur ZFS (même le swap). Les deux disques durs, dont on me reprochera le fait qu'ils ne sont pas très fiables, servent à stocker mes sauvegardes d'autres machines. J'ai donc volontairement choisi un bon rapport volume/prix, la fiabilité est un peu secondaire. Ils sont aussi formatés en ZFS avec un alignement de 4K.
Je constate néanmoins des soucis de performance. Si j'envoie un gros volume de données entre un des disques et le SSD, la charge CPU monte facilement à 15-20, et je peux perdre la main jusqu'à la fin du transfert. La compression gzip que j'utilise sur de nombreux volumes est sans doute en cause.

Le bilan est plus que mitigé. Le Relia remplace un PC bi xeon LV dual core (Sossaman 32 bits), carte mère Tyan, avec 3 ports ethernet et une carte Wifi en access point. Certes il prenait de la place, et était ventilé, mais il avait aussi un port série pour le branchement de ma sonde de température et mon lecteur de iButton. Finalement, je gagne ZFS sur du 64bits, et je multiplie ma RAM par 8, je supprime une tour du salon, mais pour le reste je ne me sens pas gagnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.