Eau de rose taïwanaise et pingouin volant

Affiche du film Cape n°7Mardi 3 novembre s'est ouvert à Lyon le 15ème festival du film asiatique, organisé par Asiexpo. La programmation est éclectique et la prestation parfois un peu artisanale, mais je n'ai pas été déçu par les deux premiers films que j'ai pu voir. Les filles au cœur tendre iront voir Cape n°7, une comédie romantique taïwanaise qui a fait un véritable tabac dans son pays d'origine. D'un point de vue masculin, c'est un film gentillet sans grandes prétentions. Pour une comédie romantique, Cape n°7 reste un film sympathique. On ne s'y ennuie pas.
Fly penguin est quant à lui une comédie satyrique (ou critique) qui pointe les petits travers de la société et de la culture sud-coréenne actuelle. La réalisatrice appuie là où ça fait mal, et le résultat est à la fois drôle et sensible. On regrettera par contre les conditions de projection assez ubuesques : le film était sous-titré en anglais, et les sous-titres français étaient projetés par dessus. Pas forcément facile à lire…

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.