Les petits secrets de Mac OS X

Si vous êtes versés dans le bricolage de votre système vous avez sans doute déjà eu recours à des commandes absconses, que ce soit pour éditer la base de registre Windows, ou pour activer telle ou telle option sous Mac OS X, Linux…
Sous Mac OS X, de nombreuses options de l'interface ou de logiciels tiers sont inaccessibles à l'utilisateur lambda. Il faut alors recourir à la fameuse commande defaults qui permet d'éditer les non moins fameux réglages cachés.
Par exemple, vous pouvez changer l'image de fond qui est affichée au démarrage de Mac OS X, sous la fenêtre de login via cette commande :

sudo defaults write /Library/Preferences/com.apple.loginwindow \
DesktopPicture '/chemin/vers/votre/image.jpg'

Mais c'est compliqué, il ne faut pas se tromper dans la syntaxe.
C'est là qu'intervient l'application Secrets. Cette application se présente sous la forme d'un tableau de configuration qui s'installe dans les préférences système. Il est directement connecté au site internet secrets.blacktree.com qui regroupe et classe les différentes options cachées pour un grand nombre de logiciels.

secrets control pannel

Le panneau de configuration Secrets transforme pour vous toutes ces commandes complexes, à base de defaults, en case à cocher ! Maintenant, vous pouvez activer des options cachées en quelques clicks, et surtout, vous avez accès très facilement aux modifications que vous avez faites. Si il n'est pas toujours facile de se souvenir de toutes les commandes defaults qu'on a pu utiliser sur telle ou telle machine, retrouver ses modifications dans Secrets est un jeu d'enfants.
Attention cependant, certaines options pourraient rendre des logiciels inutilisables, ou causer des pertes de données. Ne faites pas n'importe quoi sans une bonne sauvegarde et beaucoup de bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.