L4D2: comparative benchmark between Mac OS X and Windows

Back in december 2012 I've benchmarked (shortly) native and virtualized Mac OS X against virtualized Windows.
Few days ago, I've dedicated a 250G B SSD to a Windows 7 installation, inside my Mac Pro. Weird thing for me to go back and forth between Mac OS X and Windows. I'm more accustomed to +50 days long uptime. Admittedly my various attempts to put Mac OS X into deep sleep, reboot on Windows, and go back later to a fully restored Mac OS X session right out from deep sleep, are failing. That's another story.
Nevertheless, I'm using this Windows system as a playground.

Inside this Mac Pro model 2010, I've one Xeon quad core 2.8 GHz with 24 GB RAM, and a Radeon HD 5770. One SSD is dedicated to Mac OS X 10.6.8, and one SSD is dedicated to Windows 7 Pro 64 bits (with latest stable Catalyst drivers). Both systems are using the latest Steam client with a fully updated and clean Left 4 Dead 2 install.

I've recorded a demo, and played back this file on both systems with identical video settings, recording fps numbers during the playback. The demo is 17827 frames long, and video settings are "MSAA x4", "Anisotropic 8x", "vertical sync triple", "resolution 1920x1200", "shader detail very high', "effect detail high", "model/texture detail high".

The playback is a bit laggy on Mac OS X, especially when the player is looking at fire. It would be playable, but not a very smooth experience. The playback is better on Windows.
Here is the plot of numbers of frames calculated at a given fps rate. For example, on Mac OS X (black line) a total of 4 frames were calculated at a frame rate of 10 fps. On Windows, 90 frames where calculated at a frame rate of 47 fps.

click plot to display full size

click plot to display full size

Windows 7 has better drivers, and may be the game itself is coded better. The fact is some situations in the game are not handled very well by the GPU on Mac OS X. The huge spike around 30 fps means that ~2500 frames were computed at about 30 fps. Not good. But more importantly the global shape of the plot shows a spread of fps values from as low as 10 fps to 60 fps. Note that the log scale on Y does mask isolated frames (Y=1).
Windows does a better job here, with only a handful of frames below 40 fps.

Fortunately L4D2 is an old game, and my hardware is enough to handle it nicely even on Mac OS X (I usually play at 1600x1000), but being able to push it a little further with full quality on Windows is a nice thing. I hope L4D3 will run ok too, some day, in a not too distant future.

Edit

To complete the comparison, I've made a Cinebench R15 benchmark. The OpenGL score on Windows 7 is ~64 fps, and the same test on Mac OS X 10.6.8 is ~53 fps. On CPU side both OSes score around 440.

Le PC dans mon téléphone

Précédemment, j'ai évoqué l'ordinateur de demain. J'ai fait un test grandeur nature façon corporate. Comprendre : vous aurez du mal à faire pareil chez vous. J'utilise en effet quelques artifices comme un accès VPN au réseau de mon employeur, et au travers de cet accès une machine virtuelle VMware View.
Au final, j'ai le bureau d'une machine Windows 7 affiché sur la TV du salon, j'ai un clavier et une souris bluetooth, le tout servi par mon téléphone malin, via un tunnel VPN dans une connexion WIFI. La connexion avec la machine virtuelle se fait via le client officiel View, de VMware (donc en PCoIP).

Windows dans ma TV sur mon téléphone

Ci dessus une photo de la TV affichant le bureau de la VM dans laquelle est lancé le client VSphere (outil d'administration de datacenter VMware).

À 2m50, le texte dans l'interface n'est pas hyper lisible sur l"écran 80cm, donc pour le PC dans le canapé, on repassera, ou alors on fera des réglages spéciaux sur la machine virtuelle.

Le client View se comporte relativement bien, néanmoins, il y a comme un petit souci avec le clavier. Ce dernier fonctionne parfaitement en azerty partout, sauf à l'intérieur du Windows, où il fonctionne en qwerty. Le client View dispose d'un champs de saisie qui permet de taper du texte à l'extérieur de la VM et de l'envoyer ensuite vers cette dernière. À cet endroit, c'est bien de l'azerty. Mais le même texte tapé directement dans la VM passe en qwerty. C'est peut être du à mon téléphone, qui est paramétré tout en anglais.

Aussi, suite à un blocage logiciel sur ma VM, j'ai tenté un ctrl-alt-suppr via mon clavier bluetooth. Le programme n'a pas rendu la main, la VM n'a pas rebooté. Non. C'est le téléphone qui a rebooté. Ça m'a fait rire.

L’ordinateur de demain

N'en déplaise aux "power users" de l'informatique, l'ordinateur de demain c'est vraisemblablement votre téléphone malin. C'est forcément une idée qui me révulse, puisque ce sont des dispositifs fermés et - de mon point de vue - liberticides. Mais il ne s'agit pas de débattre ici du bien-fondé de mes réticences, il s'agit plutôt de faire un simple constat. En effet, on a pu constater ces dernières années que les utilisateurs sont prêts à sacrifier pas mal de choses pour gagner en mobilité : de la puissance, du stockage, de l'ergonomie, etc. En retour ils sont prêts à investir du temps et de l'argent dans leur smartphone, quitte à s'en servir comme outils de travail en dépit des contraintes énormes que cela représente.
L'ordinateur de demain c'est votre smartphone, et il y a quelques raisons pour cela :

  • La puissance des terminaux mobiles augmente très vite, permettant à des applications de plus en plus sophistiquées de voir le jour sur ces plateformes ;
  • Leur connectivité est très forte, sur des protocoles variés ;
  • On peut déjà transformer un smartphone en PC via quelques accessoires ;

slimportJe suis l'heureux détenteur d'un téléphone malin Nexus 4 (so 2012) qui dispose d'un port USB équipé de la technologie "SlimPort". C'est un détail important, car les téléphones qui disposent d'un tel port ne sont pas légion. Ce connecteur permet de brancher le smartphone à un moniteur ou à une télévision via un adaptateur DisplayPort USB vers HDMI.
Déjà, c'est sympa puisque cela me permet de regarder une vidéo HD stockée sur (ou "streamée" à partir de) mon téléphone directement sur la TV du salon. L'HDMI est ici utilisé en plein, puisque le signal sonore transite avec la vidéo et sort bien sûr des enceintes de la TV. Comme un câble HDMI n'est pas bien long, il faut bien sûr se déplacer pour interagir avec l'écran, ce qui est fastidieux.
C'est ici qu'entre en scène ce vieux protocole du début des années 2000 : Bluetooth. Il est en effet assez facile de trouver un clavier et une souris Bluetooth de nos jours : c'est ce que j'ai fait, et ça marche du tonnerre.
Ainsi, avec un Nexus 4, un clavier Bluetooth (Perixx PERIBOARD-804), une souris Bluetooth (Apple Magic Mouse qui trainait dans un carton) et le fameux adaptateur SlimPort, j'ai pu construire un petit PC de salon. Bien évidement, ce n'est pas un poste bureautique. Même si le clavier rend des tâches rédactionnelles tout à fait aisées, les applications ne sont pas forcément à la hauteur. Pour le tout-venant c'est très simple : écrire avec un vrai clavier physique (email, sms, document…), utiliser l'interface avec la souris, surfer sur internet, passer d'une application à l'autre, etc. Presque tout fonctionne parfaitement. Il n'y a que deux limites actuellement à ce que je peux faire dans cette configuration. Je ne peux pas dire au téléphone de basculer en mode paysage, je suis obligé d'aller incliner le téléphone à la main. C'est un peu pénible car si on revient sur le "bureau" du téléphone, il repasse immédiatement en orientation portrait, ce qui n'est pas la meilleure façon de tirer partie d'une TV 16/9ème. Seconde limitation : il n'est pas possible de zoomer en avant ou en arrière car la souris ne permet pas de simuler ce mouvement des doigts (bien que la souris Apple soit multitouch).

Il me semble important de faire quelques remarques sur le matériel. Le clavier Perixx PERIBOARD-804 est simple, léger, relativement petit et confortable à la frappe. Il est parfaitement compatible avec Android en français, et c'est un des rares claviers Bluetooth disponible nativement en version AZERTY, pour un prix raisonnable (nous l'avons acheté à moins de 30 euros). Si vous vous intéressez à ce matériel, vous constaterez que de nombreux acheteurs rapportent que la prise s'est enfoncée dans le clavier quand ils ont voulu brancher le câble USB fourni pour le recharger. Mon conseil : n'utilisez pas le câble fourni. Je pense que la prise femelle est quelques dixièmes de millimètres trop petite. Utilisez un autre câble pour recharger le clavier (j'utilise le câble de mon Nexus qui entre parfaitement sans forcer).
L'adaptateur SlimPort d'Analogix est de bonne facture, mais il reste fragile. SlimPort est une technologie qui permet le passage du flux HDMI sur une simple paire de câbles torsadée : le câble est donc très fin comparé à un câble HDMI. Évitez de tordre l'adaptateur, n'abusez pas de sa souplesse, et gardez-le autant que possible bien droit sans lui imposer de rotation sous peine de subir pas moment des pertes de signal.

English video review pour le clavier Perixx PERIBOARD-804

Entrez dans les Limbes

J'ai découvert à l'occasion des soldes d'Halloween chez Steam un petit jeu formidable : Limbo. Il est sombre (très), cruel (un peu), astucieux et surtout d'un esthétisme impressionnant. J'avais déjà été enchanté par Machinarium, un autre jeu "indépendant". Je me suis aussi régalé avec Limbo. Les énigmes ne sont pas aussi compliquées que dans Machinarium, et chaque tableau repose sensiblement plus sur l'adresse du joueur que sur sa réflexion.
Il existe sur Mac, Windows et iOS. En version électronique ou physique. Via Steam, vous pouvez télécharger la démonstration gratuite.
À ne pas mettre dans les mains des plus jeunes tout de même...

limbo_screenshot

Twitter

Alcedo Skeleton - domaine publicCeux qui connaissent mon aversion pour les réseaux sociaux grand public doivent se demander ce qui me prend d'aborder le sujet de Twitter. En fait c'est assez simple : j'ai créé un compte Twitter.

Ho. Ha. Vous êtes choqué, je le vois bien.

Après quelques jours d'utilisation j'ai déjà pas mal de choses désagréables à raconter sur ce medium, à commencer par son formatage castrateur de cerveau. Mais j'y reviendrai, plus tard.

En attendant, si vous souhaitez me suivre c'est par là : le Twitter de patpro. Vous pourrez me voir lancer des boulettes de papier-mâché numérique sur mon copain PiouPiouM. Je n'ai encore pas trouvé d'utilisation plus intelligente à ce... truc.

9 ans déjà

Il y a 9 ans, et quelques jours, je découvrais une annonce sur les forums MacPlus. J'y ai répondu, et début novembre 2004 je commençais mon aventure lyonnaise comme administrateur système MacOS X Server / Linux.
12 serveurs au début, quelques années après plus de 40. Quelques mouvements de personnels, une restructuration, un concours réussi et me voilà à la tête des opérations de la DSI Lyon 2 avec une équipe de 4 admins sys et deux admins réseau. J'ai aussi plus de 250 serveurs sous ma responsabilité, des tera-octets de données sensibles, de belles infrastructures et de nouveaux défis tous les matins.

Merci Azz, tu as changé ma vie ;)

annonce-macplus-lyon2

À vendre : serveur bi Xeon dual core low voltage

Je vends mon ancienne passerelle internet (serveur maison, routeur…), puisque je l'ai remplacée il y a quelques temps par un modèle plus compact.

C'est un boitier tour ATX noir, contenant :

  • 1 carte mère serveur Tyan Tiger i7520SD S5365 bi processeur ;
  • 2 processeurs Intel Xeon LV dual core "sossaman" 1,67 GHz ;
  • 1 carte WIFI DLink DWL-G520, chipset Atheros ;
  • 1 Go de RAM ;
  • 1 alimentation hybride NX-9003 SFB 350W ;
  • 1 lecteur CD.

La carte dispose d'un slot Compact Flash, idéal pour booter un OS léger. La ventilation silencieuse est à base de Nexustek.

Le matériel est robuste, conçu pour tourner 24/24. C'est une configuration 100% compatible FreeBSD/Linux, idéale pour un serveur "maison" multi-usage, une passerelle internet, ou une station Linux/Unix.
Les processeurs Intel Xeon LV dual core "sossaman" ont une enveloppe thermique de 35W, permettant un refroidissement passif.

LOT COMPLET : 350 euros, remise en mains propres uniquement
LOT PARTIEL (carte mère, 2 CPU, RAM, radiateurs) : 300 euros.

carte-tyan-tiger-a-vendre