Démocratie estudiantine

Les étudiants sont en grande majorité des gens pas finis. Par exemple, ils n'ont pas (ou très peu) d'expérience du vrai monde du travail. De même, leur notion de démocratie s'arrête quand ça les arrange, ce qui fait peser une menace évidente sur la liberté individuelle des gens qui ne sont pas de leur avis.
On l'a vu à plusieurs reprises, indépendamment de la querelle stérile "pour ou contre le CPE", il y a des gens qui ne veulent plus des blocus d'Universités. En fin de semaine dernière, le Président fraîchement élu de l'Université Lyon 2 a fait passé un email à tous les étudiants et personnels pour annoncer la reprise des cours le 10 avril au matin. Il n'en fallait pas plus pour agacer le gréviste. Lundi matin donc, comme de bien entendu, le blocage a été renforcé sur le campus de Bron.
Une assemblée est organisée lundi 10 à 14h, pour décider de la marche à suivre pour les jours qui viennent. Décider, et non voter, il faut bien faire la différence. Ces gens n'ont aucun doute sur l'issue de l'AG :

Nous appelons donc tous les étudiants mobilisés à être présents sur le campus dès lundi matin, pour faire respecter leur décision souveraine.

Que répondre à ça ? C'est sûr, si on n'encourage que les étudiants pro-blocus à se prononcer, alors le blocus va continuer. Si on ferme toutes les portes d'une Université un jour de pluie battante, les gens qui ne sont pas là pour bloquer les locaux rentrent chez eux... et ne se prononcent pas quelques heures plus tard pour la réouverture. Ayons une pensée pour ces citoyens d'Afrique dont les urnes sont "surveillées" par des militaires en armes ou des miliciens à machettes et pour des minorités américaines écartée du vote par le "nettoyage" des listes électorales. Finalement, nos étudiants ne montrent guère plus de respect pour la démocratie que des despotes.
La moindre des choses, quand on prétend prendre fait et cause pour l'intérêt du plus grand nombre, c'est de laisser le plus grand nombre s'exprimer librement. C'est amusant tout de même qu'ils aient refusé la mise en place d'un vote électronique. Sans doute que l'opinion de la majorité silencieuse n'intéresse pas beaucoup les meneurs étudiants.

Mardi 11, finalement les partisans de la réouverture ont gagné, comme quoi je peux être mauvaise langue parfois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.