Pas du même monde…

Pour certaines occasions, on a parfois envie de se retrouver dans un cadre d'exception. C'est ainsi que nous sommes allés dîner à la Cour des Loges, dans le vieux Lyon. La Cour des Loges est avant tout un hôtel luxueux et pittoresque, mais c'est aussi un restaurant gastronomique au décor tout droit sorti d'un livre sur les belles demeures. L'ambiance est feutrée, la lumière est tamisée et le personnel guindé juste ce qu'il faut.
Comme de bien entendu en pareil lieu, les femmes ont droit à une carte sans les prix. Carte qui se révèle d'ailleurs assez limitée si on écarte comme moi tous les plats contenant du poisson ou des fruits de mer, ce qui m'empêche aussi de choisir un menu. Mais ça, j'ai l'habitude.
Le repas est plutôt bien servi, même si le personnel est parfois affecté d'une légère raideur dans laquelle je ne suis pas sûr de reconnaître la compétence de la fine fleur hôtelière. Somme toute, il se dégage de l'atmosphère et du service une impression de paraître, et non d'être.
Côté bouche, mon foie gras poêlé était parfait, bien qu'un peu trop gros à mon goût (c'est un comble), et ma pièce de bœuf était très bonne et fondante. L'amuse bouche (une fabuleuse mousse de lentille) était aussi délicieux qu'inattendu, et le pré-dessert nous a ravi totalement. Les desserts quant à eux sont encore meilleurs. Malheureusement, il ne nous restait pas assez de place pour les apprécier pleinement ! Enfin, avec une addition indécente de 165 euros pour deux, je ne peux passer sur les imperfections du dîner. Par exemple la cuisson du filet d'agneau de ma compagne laissait à désirer, et il n'a pas été possible d'obtenir satisfaction après un retour en cuisine. Elle a aussi trouvé la lumière trop tamisée et le service moins agréable que dans des établissements plus abordables. Je la rejoins sur ce dernier point. Nous sommes aussi d'accord sur le fait que le rapport qualité prix de l'expérience n'est pas très bon par rapport à des restaurants moins ambitieux. Sans doute une question de goût, sans doute qu'on n'est pas du même monde, selon la formule consacrée.

Pour conclure, la Cour des Loges est résolument un endroit à part, mais si on en sort repu on n'en sort pas forcément satisfait à tout point de vue. En ce qui me concerne je vais retourner à des restaurants plus décontractés et finalement plus épanouissants comme la Cigale à Nantes, ou plus modestement des brasseries comme Julien à Paris qui, même si elle fait partie d'une chaîne, est pour moi plus à l'image d'un lieu de plaisir que ne l'est la Cour des Loges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.