Japon : le pays des rendez-vous manqués

Un voyage au Japon est une chose qui ne devrait pas s'envisager aussi simplement qu'un voyage aux États Unis (par exemple). On a beau se retrouver dans un pays très développé, sensiblement occidentalisé, on n'est pas moins dans un autre monde. Si il est relativement aisé de se faire, au moins en surface, à la culture nipponne, il est hors de question d'apprendre le japonais du jour au lendemain, pour un simple voyage touristique.
L'impossibilité de communiquer correctement, voire de communiquer tout court, a généré d'énormes frustrations lors de notre séjour au Japon.
Nous avons notamment eu un mal fou à nous restaurer. Quand on ne mange aucun produit de la mer, qu'on ne parle pas le japonais, et que personne dans le restaurant ne parle anglais, on se retrouve rapidement à écumer les Seven-Eleven à la recherche de Cup Noodles. Trouver son chemin en ville n'est pas tout à fait évident non plus. Dans certains cas, malgré une indéfectible bonne volonté, les policiers de quartier n'ont pas pu nous aider. Il nous est arrivé de faire 30 minutes de métro et autant de marche à pied pour finalement ne jamais trouver le restaurant que nous cherchions. Les japonais sont très serviables, mais la barrière de la langue peut ruiner les meilleures intentions.

cerisier du japon

Cela dit, ma frustration n'est pas que logistique. Au Japon, j'aurais voulu rencontrer des gens. Traîner dans des clubs de Jazz, comme les héros de H. Murakami, échanger quelques phrases dans un anglais bancal avec des gars ou des minettes autour d'une bière, profiter de mon statut de gaijin pour faire irruption dans leur vie avec mes gros sabots d'étranger malpoli, et peut être découvrir quelque chose sur eux, sur moi. J'aurais voulu prendre des photos personnelles, intimes. Pas ces photos convenues sur la quelle le sujet fixe l'objectif en faisant un V avec ses doigts.
Alors oui, je ferai mieux la prochaine fois. Mais au prix du voyage, ça fait quand même réfléchir. Et pour qu'un nouveau séjour nippon ne soit pas un nouveau rendez-vous manqué, il faudra que je trouve un ou une japonaise sur place qui pourra me présenter son pays, son peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.